L’Artiste et la commande

Dans l’Histoire

Si Think My Art remet au goût du jour la commande dans le marché de l’Art contemporain c’est que l’Histoire l’en a encouragé.
Il est vrai que depuis le Moyen-Age il n’est pas rare de voir l’artiste assujetti à la commande. Commande privée provenant de la royauté, des princes, des seigneurs, des bourgeois, ou commande collective à la demande de l’Église.
Dès lors l’artiste tient compte des demandes du commanditaire, de sa volonté mais aussi de son pouvoir financier. Nous avons sélectionné quatre oeuvres ayant marquées l’Histoire. Singularité ? Ces oeuvres historiques sont le fruit de commandes.


La chapelle Sixtine peinte par Michel-Ange (1508-1512) commande du Pape Jules II.

Véritable chef-d’oeuvre de la renaissance italienne cette fresque recouvre l’intégralité du plafond de la chapelle. Cette commande fait suite aux dégâts causés par la construction de la basilique Saint-Pierre et de la tour Borgia. En effet, ces travaux laissent apparaître une fissure que le Pape souhaite recouvrir.
Le thème central de cette fresque est la Genèse. Le contrat de commande prévoyait la représentation des douze apôtres. Pas suffisant pour Michel-Ange il y ajoute neuf scènes inspirées du néoplatonisme.


Les Noces de Cana peinte par Paul Véronèse (1563) commande du bénédictin Paul du monastère San Giorgio Maggiore.

HTTPS://WWW.LOUVRE.FR/

Suite à la rénovation du monastère le bénédictin souhaite créer un tableau avec autant de figures qu’il sera possible d’en mettre sur l’oeuvre. Autre élément important l’artiste devait respecter un format bien précis « de même largeur et de même hauteur que le mur de face, l‘occupant tout entier. » Véronèse doit achever l’oeuvre pour le 8 septembre 1563 contre la somme de 300 ducats.


Louis XIV en costume de sacre par Hyacinthe Rigaud (1701) commande du monarque pour contenter le désir de son petit-fils, Philippe V.

PANORAMADELART.COM

C’est ici l’histoire d’un futur jeune roi d’Espagne, voulant emporter avec lui le portrait de son grand père. Le portrait va devenir, par la suite, très à la mode. En effet, ce portait s’est imposé comme le « portrait officiel » de Louis XIV. C’est l’image absolue du pouvoir royal et le portrait de référence pour les générations suivantes.


HTTPS://WWW.LOUVRE.FR

Le sacre de Napoléon peint par Jacques-Louis David entre 1806 et 1807 commande de Napoléon 1er en septembre 1804 oralement.

Jacques-Louis David devait peindre la cérémonie du couronnement de Napoléon dans un imposant format de presque dix mètres sur plus de six. Jacques-Louis David est le premier peintre de l’empereur, quand il est chargé de réaliser quatre œuvres de cérémonie pour mettre en lumière les différentes étapes de la célébration : l’intronisation, le sacre, la distribution des aigles et l’arrivée à l’hôtel de ville.

L’Artiste et la commande, une vieille histoire !

Réinventer nos modes de consommation de l’Art est au cœur de notre stratégie et de notre ambition : nous croyons à la personnalisation d’oeuvres d’Art pour répondre aux besoins et désirs de chacun.

L’art pour tous, une oeuvre pour chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.